Menu icoMenu232White icoCross32White

REVOLUTION SENIOR

7 thèmes sur lesquels nous devons réfléchir pour mieux s’occuper des vieux dans notre société

La crise sanitaire que nous traversons est révélatrice de la situation des vieux dans notre société : oubli du nombre de décès dans les EHPAD, décisions d’enfermement collectifs, confinement sélectif par âge, ignorance du nombre de personnes mortes à leur domicile...

Tous les jours nous assistons à des prises de parole qui se veulent bienveillantes, mais qui ne donnent jamais la parole aux personnes concernées.

Inutile de pointer du doigt des responsables de cette situation, la responsabilité est collective.

Nous avons délégué aux politiques, au corps médical, aux entrepreneurs la gestion de la vieillesse dans notre société.

Par déni de notre propre vieillesse, par valorisation d’un culte jeuniste, parce que les vieux n’ont plus de valeurs, nous avons laissé-faire, comme si cela ne nous concernait pas.

Par notre manque d’implication nous acceptons de mettre les vieux à part de la société en n’écoutant plus leur faible parole.

Pourtant nous serons tous vieux un jour, et cet environnement qui nous indiffère, nous y serons un jour tous et toutes confrontés, mais il sera trop tard pour pouvoir le changer. Il suffirait pourtant de s’inspirer de ce qui est le mieux dans différents pays européens pour construire un environnement bienveillant et respectueux pour les personnes âgées.

#REVOLUTIONSENIOR est un mouvement citoyen, pour se ré-approprier les choix que nous devons faire pour construire une société bienveillante avec ses vieux.

Alors, exprimez-vous : dites comment vous souhaitez vieillir, dans quel habitat, avec quels services ? Comment recréer les liens avec les personnes isolées? Comment mieux entendre les choix des plus fragiles ? Faites part de vos expériences positives.

 

 

#1 : «Les vieux» ça n’existe pas, un raccourci pour dire que ce n’est pas une catégorie à part.

Etre vieux, ce n’est pas une identité, ce n’est pas un délit, ce n’est pas une maladie. Ce sont des hommes et des femmes qui ont besoin de notre soutien mais que l’on ne doit pas réduire à des objets de soins.

#2 : sexe, orientation sexuelle vieillesse, GreyPRIDE envoie en l'air les préjugés !

Parler de sexualité, de besoins affectifs, c’est respecter l’identité des personnes âgées, leur l’intégrité, leur altérité. Prendre en compte leurs désirs, leur histoire permet de nous rapprocher d’eux en les considérant comme nos alter-ego dans toute leur diversité.

#3 : comment demander à tous les salariés de ce secteur d’être bientraitants, s’ils sont eux-même maltraités ?

Les salariés qui interviennent soit au domicile de personnes âgées, soit dans une institution d’accueil (EHPAD, résidence...) sont pour la plupart dans une situation de souffrance au travail et subissent une absence de reconnaissance sociale.

#4 : repenser le maintien et l’accompagnement au domicile

Si on demande où souhaitez-vous vieillir ? La plupart du temps la réponse sera «chez moi».

#5: favorisons l’émergence d’habitats à taille humaine, pour vivre avec des personnes avec lesquelles nous avons des affinités

Trop souvent nous n’avons pas le choix de pouvoir vieillir où nous souhaitons. La seule alternative est de rester seul chez soi, ou de rejoindre un habitat collectif dans lequel nous avons peur de perdre toute notre identité.

#6 : L’isolement est le premier facteur de risque lorsque nous vieillissons

L’époque actuelle nous fait cruellement comprendre ce que signifie vivre dans un monde sans contact : sans pouvoir serrer dans ses bras ceux que l’on aime, ne plus voir ses amis, sa famille, ne pas pouvoir rendre un dernier hommage à ceux qui meurent...

#7 : Ecouter les choix des personnes est la priorité d’une démarche respectueuse de la fin de vie

Tout au long de notre vie nous façonnons notre identité, notre singularité, pourquoi en vieillissant serions nous tous traités de façon identique ? Cette identité de vieux que l’on nous colle ne nous respecte plus dans notre altérité et ne nous permet plus de faire respecter nos choix. Egalité de traitement ne signifie pas uniformisation des solutions que l’on met en place.


Pour toute demande d'exposition,
n'hésitez pas à nous contacter 

Voir la présentation de l'exposition

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus