GreyPRIDE

GreyPRIDE

Sexe = masculin, féminin ou divers

En France il semble bien plus facile d'enlever des libertés que d'en créer des nouvelles...

Depuis la déclaration des droits de l’homme, la France n’est plus le premier de la classe dans la révolution des idées et des libertés.

Quels que soient les sujets : fin de vie, prostitution, consommation de drogues, handicaps... Nous sommes largement à la traine des décisions qui sont prises dans de nombreux pays et qui permettent aux citoyens de bénéficier de nouvelles libertés.

Chez nous le poids de la morale, de la religion, de la bien-pensance bloque toute velléité d’évolution des lois pour ces sujets dits «sensibles» alors que la société civile est majoritairement prête à accepter des changements.

Les tergiversations autour du mariage pour tous en sont une bonne démonstration. Tant d’hésitations, de marche avant puis de marche arrière ont permis de dramatiser le vote de cette loi, alors que nous le voyons bien, ce concept se généralise peu à peu dans beaucoup de pays du monde dans l’indifférence la plus grande...

L’art de créer des problèmes où ils ne sont pas est-il devenu la marque de notre personnel politique ?

Aujourd’hui c’est l’Allemagne qui nous grille la politesse en autorisant à chaque individu de se définir comme masculin, féminin ou divers.

Pour 98% de la population, l’identification au sexe masculin ou féminin ne pose pas de problème. On se sent mec, on se sent femme jusqu’au bout des seins... comme dirait Sardou. Mais pour certains et certaines d’entre nous cette binarité n’est pas évidente et peut même être la source d’une grande souffrance.

Pour les personnes intersexes ou les personnes trans non binaires, le fait d’être classifiées dans une catégorie qui ne leur correspond pas est une négation de leur identité.

Pour les personnes intersexes, la société faisait en sorte de les faire rentrer dans les cases disponibles (Homme ou Femme) en faisant une réassignation chirurgicale de l’individu. En grandissant la personne pouvait avoir le sentiment d’avoir subi une mutilation et de sentir que le sexe de réassignation ne correspondait pas à son identité intime.

Aujourd’hui cela n’est plus possible et on laisse l’enfant devenir adulte pour qu’il choisisse lui-même son sexe d’appartenance. Mais il lui faut malgré tout choisir une des 2 cases !

Ainsi le fait d’ouvrir la possibilité de se déterminer comme homme, femme ou divers ne sera que la reconnaissance d’individus dans leur diversité.

Pour les personnes trans, laissons la liberté à chacun, chacune de choisir son état civil. Pourquoi l’Etat devrait-il se mêler de ce sujet ? Pour reprendre l’expression de beaucoup de nos politiques : « L’Etat doit s’occuper de ses missions régaliennes». Laisser à chacun le droit de déterminer son sexe : masculin, féminin ou divers ne va pas détruire les fondements de la société.

Alors n’attendons pas des années, permettons à ceux qui le souhaitent de se déterminer comme ils le souhaitent. Ceci n’enlèvera rien à personne si ce n’est à ceux et celles qui pensent que Dieu ne peut jamais se tromper ... et que nous devons impérativement nous assimiler soit à Adam, soit à Eve !

 

Ce texte est un article de Francis Carrier, président de Grey PRIDE, qui tient une chronique dans le blog de Libération, le lien en bas de page vous renvoie vers l'article complet.

Habib

 

 

 

 

Sexe = masculin, féminin ou divers



18/08/2018
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 311 autres membres