Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

REVUE DE PRESSE

Homophobie, âgisme et difficultés de vieillissement liées aux personnes transgenres : les personnes âgées LGBT+ se situent au croisement de plusieurs discriminations. Elles seraient environ 300 000 dans la région parisienne. 


 

Révolution argentée ? Avec GreypRIDE, les seniors LGBT s’organisent.


 

Dans le cadre de la semaine des fiertés, GreyPride était invité début Juin, par ACT Up Sud-Ouest et Diverseniors.   La toute nouvelle exposition #REVOLUTIONSENIOR a été présentée. Elle décline leur campagne sur les thèmes de l’habitat, de la sexualité, des services et du regard que nous portons sur la vieillesse.

La sexualité nous appartient tout au long de notre vie. Ne pas parler de désir, c’est enlever une part essentielle de l’individu

“Aimer et être aimé-e en sept positions, quel que soit mon genre, mon âge et mon orientation sexuelle“. C’est le message que porte la campagne de l’association française Grey Pride : montrer des seniors en position de kamasutra nous interroge sur notre propre sexualité et notre propre vieillesse. Les vieux ce n’est pas une catégorie à part, c’est ce que nous sommes ou ce que nous serons.


 

Sexe Vieux comme Eros

 «Il y a encore quelques années, la sexualité chez les seniors était complètement taboue, inimaginable» 


 

« Il s’agit tout d’abord de lutter contre l’invisibilisation des seniors LGBT », souligne Francis Carrier, le président du collectif. « L’invisibilité est une violence, elle empêche les personnes concernées de s’exprimer et contribue à l’isolement. »


 

L'association Grey Pride tente de venir en aide aux séniors LGBT et séropositifs, qui souffrent encore plus de l'isolement et de la pauvreté que les autres personnes âgées...

#RévolutionSenior : "Je crois que c'est une révolution, un soulèvement de la masse âgée !"


 

« Au-delà du label, en formant et en sensibilisant dans le privé ou le public : il faut travailler à la reconnaissance des identités de genre dans les structures seniors. » Le collectif Grey Pride réfléchit d'ailleurs à la création de maisons de retraite « LGBT friendly ».


 

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus