GreyPRIDE

GreyPRIDE

Je ne veux pas être une victime

 

Je ne veux pas être une victime !

Comment continuer à vivre normalement dans une société dans laquelle les actes homophobes sont de plus en plus fréquents ? 

 

Depuis quelques semaines les témoignages d’agressions envers les homosexuels et les personnes trans semblent de plus en plus fréquents.

Ce phénomène est-il du à une déclaration plus systématique des agressions ou bien assiste-t-on réellement à un plus grand nombre d’agressions homophobes ? Je n’ai pas la réponse, mais il est certain que le récit de ces violences gratuites dans les médias nous oblige à nous poser la question : «Et si ça m’arrivait ?»

 

Il faut préciser, que cette violence, n’est pas que verbale et se traduit par des hospitalisations et parfois peut aller jusqu’à la mort comme pour Vanessa Campos, assassinée dans le bois de Boulogne.

D’où vient cette résurgence de violence dans une société que l’on croyait apaisée. Combien de fois je me suis entendu dire : «Etre homosexuel , aujourd’hui, ce n’est plus un problème...» ? D’où vient cette impossibilité, pour certains, d’accepter la différence ?

 

Certainement que les atermoiements du gouvernement sur le Mariage Pour Tous et maintenant la PMA, réactivent ce rejet de la différence. Les discours souvent très violents sur ces sujets ont eu tendance à cliver des positions incompatibles comme si les évolutions des lois en terme d’équité, demandées par les associations LGBT touchaient au fondement de notre société que certains résument à : «Un papa, une maman et des enfants».

La collusion des religieux intégristes de tout bord montre bien que le front commun qui alimente un discours d’exclusion est bien à l’origine de cette violence. Violence que l’on ressent sur les réseaux sociaux , dès l’instant où apparaît une photo ou des témoignages de gays, de lesbiennes, de trans.

Comme si ce phénomène d’exclusion ne suffisait pas nous sommes aussi confrontés à ceux qui nous accusent d’avoir un discours victimaire et de vouloir gagner ainsi la sympathie de la société civile en parlant des actes que nous subissons. Pourtant les faits sont bien réels...

 

Je ne peux me résoudre à être une victime. Je veux continuer à vivre à égalité avec tous ceux et toutes celles qui acceptent ma différence et être acteur solidaire d’une société dans laquelle tous et toutes ont le droit d’exister et de vivre dans le respect. Je ne veux pas me fondre dans une uniformité qui ne me correspond pas, mais je ne suis pas non plus dans une lutte communautariste.

 

Alors, je pense que le seul chemin possible, loin du tout sécuritaire, reste le dialogue et la formation. Expliquer dans tous les secteurs et à tous les âges que les orientations sexuelles et les identités de genre sont multiples et ne peuvent pas être niés et condamnés par un dogme religieux quel qu’il soit.

Apprendre la différence de l’autre et la respecter doit être un pilier fondamental de notre société dans une société qui prône la laïcité.

Dans notre histoire récente, le rejet de l’autre à cause de sa différence a conduit aux pires extrémités ; la diversité, n’est pas une menace, mais au contraire un enrichissement.

 

Francis Carrier

Président de GreyPRIDE

 

 



26/10/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 317 autres membres