Grey PRIDE

Grey PRIDE

Découvrez comment j'aide une commune à concevoir un habitat inclusif pour ses seniors

 

La Lettre de la Silver économie du 10 mars 2019

Bonjour FRANCIS,

Aujourd'hui, j'ai envie de vous parler d'un atelier participatif consacré à l'habitat inclusif que j'animerai le 28 mars prochain à la mairie de Mitry Mory avec mon amie Caroline Deligny. 

 

Caroline est entrepreneuse et elle a pour projet l'ouverture d'un habitat partagé accompagné pour malades d'Alzheimer à côté de Fontainebleau.

 

Nous nous sommes rencontrés pendant un hackaton où nous étions dans la même équipe. Je lui ai dit que j'aimais son projet, elle m'a dit banco, on a fait un bout de route ensemble. Je ne suis pas associé à Caroline, mais je contribue ponctuellement à son projet. Si je lui ai proposé de co-animer cette conférence à Mitry Mory, c'est parce qu'elle maîtrise le sujet de l'habitat inclusif sur le bout des doigts et que nous avons une même vision du sujet. 

 

Nous pensons tous les deux que l'habitat inclusif est une merveilleuse solution pour les personnes âgées qui souhaitent éviter l'institutionnalisation mais ne se reconnaissent pas dans l'offre des résidences services ou des résidences autonomie. 

 

Nous pensons également que ce type de projet est un formidable atout pour les municipalités qui n'ont pas la taille suffisante pour attirer une enseigne de résidence services. 

 

Solution souple et adaptable, peu exigeante en termes d'obligation réglementaires et reposant essentiellement sur la constitution d'un collectif d'habitat soudés, l'habitat inclusif a un petit côté utopique mais c'est néanmoins un super atout immobilier pour l'adaptation de la société au vieillissement. 

L'habitat inclusif, moi j'aime bien ça

C'est d'ailleurs le sujet le plus populaire sur Sweet Home !

Je dois vous faire une confidence, l'article du blog qui fonctionne le mieux, celui par lequel une part significative de mes lecteurs arrive, c'est un article consacré à l'habitat inclusif. Je l'ai publié en mai dernier pour présenter le projet d'habitat inclusif porté par l'association Val de Cher Services

 

Cette association a décidé de créer un habitat partagé accompagné, c''est à dire une colocation entre plusieurs personnes âgées dépendantes qui mettent leur APA en commun et mutualisent l'aide à domicile. 

 

Val de Cher Services propose justement de l'aide à domicile et ils ont décidé de lancer ce projet en constatant que trop de seniors du territoire n'ont pas les moyens d'adapter leur domicile et doivent donc aller en Ehpad alors qu'ils ne sont pas très dépendants. 

 

L'association a donc lancé un projet, j'en ai entendu parler, j'ai interviewé son directeur, Jérôme Raynaud... et cet article a trouvé son public. 

 

Ce n'est pas non plus une énorme surprise, attendu que j'ai consacré une dizaine d'articles au sujet de l'habitat inclusif sur Sweet Home (et notamment celui-ci : l'habitat inclusif peine à décoller en France, pourquoi ? qui a été repris dans le Mensuel des Maisons de retraite en décembre dernier). 

Mais c'est quoi exactement un habitat inclusif ?

Je vous ai fait une petite vidéo explicative

C'est un peu compliqué... en fait ça peut être plusieurs choses

 

L'habitat inclusif a été défini par l'article 129 de la loi ELAN. 

Il s’agit d’un habitat groupé destiné aux personnes âgées ou aux adultes handicapés. 

 

L’habitat est inclusif si :

  1. Il rassemble plusieurs personnes âgées ou adultes handicapés (il est également considéré comme inclusif s’il rassemble des personnes âgées ou des adultes handicapés et des personnes ni âgées, ni handicapées, comme par exemple des proches aidants),
  2. C’est la résidence principale de tous les occupants,
  3. L’habitat est assorti d’un projet de vie sociale. La loi renvoie à un décret (à paraître) pour définir cette dernière modalité qui pourra faire l’objet d’un financement par les collectivités territoriales (et notamment le département) et peut être sous traitée à une association spécialisée. 
Une fois qu'on a dit ça, le champ des possibles est assez vaste, sa seule limite étant les règles qui définissent les autres formes d'habitat collectif pour personnes âgées comme les résidences services, les MARPA ou les résidences autonomie. 

 

Il y a deux grandes familles d'habitats inclusifs : 

  • Les habitats groupés qui rassemblent des seniors peu ou pas dépendants (au sens médical),
  • Les habitats partagés accompagnés qui rassemblent des seniors dépendants ou des adultes handicapés. 

La récente intégration du concept dans la loi ELAN suscite l'intérêt des collectivités qui y voient une solution pour offrir à leurs citoyens âgés un moyen de rester dans la commune quand l'âge ne permet plus de vivre seul chez soi. 

 

C'est la raison qui a poussé la mairie de Mitry Mory à frapper à ma porte. 

 

Comment ça va se passer ?

Je ne vais pas tout vous raconter mais....

L'atelier participatif qui se déroule le 28 mars de 9h30 à 12h30 s'adresse principalement aux seniors de la commune. 

 

Le projet de la mairie de Mitry Mory est double : 

  • D'abord, ils souhaitent informer les Mitryens sur cette possibilité, les avantages, les contraintes, comment se montent les projets et quels peuvent en être les bénéfices. 
  • La mairie souhaite aussi prendre la température du terrain en validant que la solution les intéresserait et avoir une petite idée de leurs attentes.

Pour parvenir à ce résultat, Caroline et moi allons commencer par faire une présentation des différentes formes d'habitat inclusif et les modalités d'élaboration d'un projet. 

 

Nous allons ensuite organiser deux ateliers participatifs pour recueillir les attentes des participants

  • D'une part sur l'aménagement du territoire et les services qu'ils aimeraient trouver à proximité d'un habitat inclusif.  
  • D'autre part sur la distribution des espaces privatifs et collectifs au sein d'un habitat inclusif. 

A l'issue de la réunion, nous ferons une synthèse orale à tout le monde et un bilan écrit pour la mairie. 

 

J'ai vraiment hâte d'y être. 

 

Si vous souhaitez participer, rendez-vous le 28 mars à partir de 9 heures à la mairie de Mitry Mory, 20 rue Besta. 

 

Et surtout, si vous connaissez une collectivité qui s'intéresse au sujet, faites-leur suivre cet newsletter, Caroline et moi sommes disponible pour les aider dans leur réflexion !

Merci d'avoir lu cette newsletter jusqu'au bout. Je vous donne rendez-vous le dimanche 17 mars pour un nouvel éditorial. 

 

Alexandre Faure

Fondateur de Sweet Home

 



19/03/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 378 autres membres