GreyPRIDE

GreyPRIDE

Témoignages


Recherche de témoignages pour Femme Actuelle Senior

Je suis journaliste pour Femme Actuelle Senior. 

Je fais actuellement un article sur les gays et lesbiennes seniors.

Je suis à la recherche de témoignages sur la visibilité à l'occasion 

de la campagne  #REVOLUTIONSENIOR. 

Notamment de personnes qui auraient vécu et/ou assumé leur orientation sexuelle relativement tard (autour de cinquante ans), parfois après un mariage hétéro. 

Comment trouver sa place dans une société où la communauté est 

surtout envisagée à travers le prisme de la jeunesse ? 

Les témoignages seront anonymes. 

Merci de vos retours, sans lesquels je ne pourrai faire l'article. 

Vous pouvez me répondre directement sur ma boîte mail :

noarazerguine@gmail.com 

Bonne journée 

 

Valérie 

 


10/09/2018
0 Poster un commentaire

Réflexions sur la fin de vie

Préambule 

Ce témoignage de Alain est paru dans le forum mais n'a pas été notifié. Nous avons eu le même problème avec une contribution de Luco, il n'y a eu aucune notification aux membres.

Pour que ce post soit visible je l'ai transformé en article afin qu'il soit lu. Si le problème devait se reproduire avec les hoquets du serveur nous transformerons - à la demande - en article les contributions qui ne sont pas notifiées. Il y aura doublon mais tant pis, le plus important est que ça ne tombe pas dans les oubliettes. Voici la contribution de Alain :

 --

hbb

":":":":":":":":":":":":":":":":"

 

Jacqueline Jencquel : elle veut mourir quand elle l'aura décidé ! moi aussi !

 

Elle a 74 ans, une vie bien remplie et ne souffre a priori pas de maladie, elle dit pourtant prévoir de faire un suicide assisté en Suisse en janvier 2020. 

 

A travers des interviews cash comme sur francetvinfo, Jacqueline Jencquel, vice-présidente de l'association ADMD (Association pour le Droit à Mourir dans la Dignité) annonce qu'elle veut mettre fin à ses jours avec l'aide d'un médecin en Suisse pour échapper à la vieillesse. 

 

https://youtu.be/NfE68mQZ9yg 

 

POURQUOI UNE INTERRUPTION VOLONTAIRE DE VIEILLESSE (IVV) ? 

 

La démarche de cette femme est vraiment particulière car elle n'est pas malade, elle veut juste en finir alors qu'elle aurait à peine 76 ans ! Elle a satisfait tous ses désirs, a été heureuse et pense que ce qui l'attend n'est pas du tout intéressant. Selon elle la vie doit s'arrêter si la dépendance commence : la vieillesse est une maladie et elle ne veut pas « devenir un poids » pour ses enfants et pour la société. « Je ne veux pas croupir dans un hôpital ou un mouroir », explique-t-elle sur son blog et « ne pas être infantilisée » dans une institution. Elle veut choisir librement le bon moment et programmer la date de sa mort comme on le fait d'une opération médicale : et elle appelle cela avec une bonne dose de provocation, « une IVV, interruption volontaire de vieillesse ». 

 

CHOISIR LA DATE DE SA MORT ? 

 

Son témoignage est assez incroyable - on ne va pas tous demander à mourir parce que l'on craint la dépendance. Mais le fait qu'il circule beaucoup dans les réseaux sociaux montre que les Français veulent débattre des conditions de leur fin de vie et que le grand âge reste un tabou. Selon un sondage IFOP publié par La Croix le 3 janvier 2018, 89 % des Français sont favorables à la légalisation de l'euthanasie (un patient souffrant d'une maladie incurable peut demander à un médecin de mettre fin à ses jours) ou du suicide assisté (un médecin ou un tiers prescrit ou fournit une substance létale que le malade s'administre lui-même). 

 

En France, on en est loin.... 

 

Pour ce qui me concerne, ce n'est pas la mort qui me fait peur, mais bien plutôt les conditions de celle-ci, qui peuvent nous être imposées par les médecins. Je suis agnostique, et je ne fais guère confiance à nos députés, qui fuient cette question depuis plus de 20 ans, ne respectant pas l'opinion des 90% des français favorables à l'euthanasie, et les 89% pour le suicide assisté. Le jour venu, faudra t-il aller en Belgique, si j'en ai encore la force et les moyens ? 

Et vous, qu'en pensez-vous ?

 


06/09/2018
8 Poster un commentaire

Coming out tardif ? Appel à témoignage sur Têtu

Suite à la chronique relatant la conviviale, Luco nous fait part, dans les commentaires de cet article, de l'intérêt qu'a Marion Chatelin, journaliste à Têtu, pour le sujet du coming-out tardif chez les seniors. Plus d'infos dans les commentaires de l'article :

https://www.greypride.fr/chronique-de-la-conviviale

 

 


09/10/2018
0 Poster un commentaire

Appel à témoignage

Documentaire d’entretiens

 

A la télévision, à la radio, dans la presse ou dans les magazines, on nous explique comment tomber amoureux, comment faire durer son couple, comment avoir une vie sexuelle réussie…Face à ce discours qui laisse de moins en moins de place à la différence et à la liberté, je décide de réaliser des entretiens intimes et personnels dans le cadre d’un documentaire. 

 

Je suis donc à la recherche de personnes souhaitant partager leurs expériences personnelles, dans le but faire entendre des voix intimes, toutes particulières et uniques. 

 

Si vous souhaitez participer à ce projet, écrivez moi à cette adresse : enpleinjourentretiens@gmail.com, afin que l’on échange et que l’on se rencontre. 

  

Lysa Heurtier Manzanares

 

Au plaisir d'en discuter avec vous, 

 

 

Je reproduis ici une partie du mail qui précise la démarche :

 

Vi-Vi de l'association Bi'Cause m'a conseillée de prendre contact avec vous car je réalise un film documentaire sur l'amour et la sexualité, à partir d'entretiens intimes et personnels. 

Je travaille sur ce film depuis plus d'un an, à la recherche de personnes qui accepteraient de témoigner de leur vie intime devant une caméra. Pour cela, je diffuse un appel à témoignage sur les réseaux sociaux, auprès de particuliers ou d'associations. Je suis accompagnée dans ce travail par une société de production, Quartett Production : http://www.quartettproduction.com/fr/portfolio/en-plein-jour/

 

Ce film est une initiative personnelle, depuis mon parcours universitaire et dans mes premiers films, j'interroge la question des sexualités, des tabous et des désirs qui nous traversent. L’idée de ce documentaire m’est venu en me faisant la réflexion que peu d’espace est accordé à la parole personnelle quand il est question de sexualité. Les témoignages intimes sont souvent accompagnés du point de vue d'un spécialiste (gynécologue, psychologue…) ou au service d'une cause politique, mais rarement entendu pour ce qu'ils sont, c'est-à-dire l'expression d'une individualité et d'une identité  propre à chacun.e. J’ai alors eu envie de faire un film sur l’amour et la sexualité qui serait composé uniquement de témoignage intimes et personnels, avec deux questions en tête : de quoi est faite la sexualité de chacun.e ? et, qu’est ce qui est possible de partager publiquement à ce sujet ? La sexualité est encore un sujet aux multiples tabous dont il est difficile de parler en société, bien que ce soit quelque chose qui nous concerne tou.te.s et qui jalonne toute notre vie. 

 

--

 hbb

 


11/09/2018
0 Poster un commentaire

Une série de portraits pour célébrer les personnes trans âgées

Portraits de personnes trans âgées


05/09/2018
0 Poster un commentaire