Grey PRIDE

Grey PRIDE

Etudes


Etude sur les modes de rencontres dans les années 70-80

Bonjour,

Etudiant en histoire en master, je réalise une étude sur modes rencontres homosexuelles/bisexuelles/lesbiennes dans les années 1970 et 1980 (en particulier les petites annonces, mais pas seulement). Dans ce cadre, je chercherai des personnes de tous horizons ayant vécu à cette période et étant intéressées pour témoigner dans mon travail (anonymat garanti).

Je peux être contacté par mail : enquete.rencontrehomosexuelle@gmail.com

Merci d'avance,

Younes

 


08/01/2019
10 Poster un commentaire

Projet Jeunes seniors vih +

Vers l'enquête


27/12/2018
4 Poster un commentaire

Appel à témoignage

Après avoir écrit dans la revue « Sexualités Humaines » sur les « HSH et le safer sex », je suis en train de poursuivre ce travail vers les « FSF -Femmes ayant des rapports sexuels avec des Femmes- et le safer sex ». 

 

Si vous avez des témoignages FSF et l’utilisation des moyens de prévention, n’hésitez pas à m’en faire part sur mon adresse mail : psy.sexo.dominique.lefevre@gmail.com

Je vous remercie de votre collaboration et vous enverrai personnellement l’article quand celui-ci sera publié. 

 


03/11/2018
4 Poster un commentaire

Les élèves d'un lycée nous sollicitent

Si vous souhaitez répondre ou apporter votre contribution, veuillez le signaler en commentaire, je vous communiquerai le mail à contacter. Voici la demande :

 

Bonjour, nous sommes actuellement 4 élèves du lycée Monge la Chauvinière. Nous travaillons sur notre TPE (travaux personnel encadré) c'est un travail de recherche qui comptera pour notre note finale au bac.

Nous voulions vous joindre car notre problématique est la suivante:

"Certaines facettes de l'homosexualité sont-elles plus acceptées que d'autres dans notre société ?", et parmi nos différents axes la question "pourquoi un tabou dans l’homosexualité des seniors ?" se pose.

Donc serai t’il possible de prendre contact avec l'un de vos membres pour pouvoir poser des questions ?

Merci de votre réponse cordialement,

Adèle, Anaëlle, Élodie et Chloé élèves en première économique et sociale.

 


17/10/2018
3 Poster un commentaire

EHPAD, 100% de volontaires

 

On s’intéresse de plus en plus aux conditions du vieillissement et c’est tant mieux. 

 

Une étude du Credoc (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie) publiée lundi 1er octobre indique que seuls 19 % des aînés-es qui viennent de faire leur entrée dans ces établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes ou qui s'apprêtent à y entrer ont fait ce choix eux-mêmes.

 

Dans 18 % des cas, le senior n'était pas en capacité à s'exprimer, dans 39 % la décision a été prise « en concertation » avec la famille, et dans 21 % des cas « de manière contrainte », explique l’AFP.

 

Cette enquête est rendue publique alors que le gouvernement vient de lancer une « concertation » devant mener avant fin 2019 à une loi sur le financement de la dépendance, le fameux cinquième risque.

Si pour huit personnes sur dix, l'entrée en maison de retraite entraîne un « soulagement » pour les proches, elles sont autant à considérer que les seniors « perdent leur autonomie de choix » lorsqu'ils entrent en maison de retraite, ce qui s'apparente à une « double peine » pour des personnes déjà fragilisées par le grand âge.

 

L’étude du Credoc a été réalisée pour le groupe de réflexion Terra Nova, la Caisse des dépôts et l'assureur AG2R La Mondiale. "Depuis 10 ou 15 ans, la tendance est de privilégier le maintien à domicile le plus longtemps possible.

Du coup, quand les gens arrivent en maison de retraite, ils sont beaucoup plus âgés, et dans un état de santé beaucoup plus dégradé", relève le directeur général de Terra Nova, Thierry Pech. "Et comme dans la famille on a attendu le dernier moment pour en parler, on est mal préparé, et forcément ça ne se passe pas très bien".

Parmi les personnes qui se disent "bientôt" concernées par l'entrée en maison de retraite d'un de leurs proches, 42 % disent n'avoir pas encore évoqué cette question avec la personne âgée concernée.

 

L'enquête du Credoc a été réalisée en face à face en juin 2018 auprès d'un échantillon représentatif de 2.014 personnes, âgées de 18 ans et plus, sélectionnées selon la méthode des quotas.

 

(Source Seronet 09/10/18)

 


10/10/2018
0 Poster un commentaire